Cuba en République du Congo

Les États-Unis mentent dans leur rapport lorsqu’ils accusent Cuba de traite d’êtres humains

  • Déclaration du Ministre des Relations extérieures

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken a présenté, le 1er juillet 2021, le rapport 2020 du Département d’État sur la traite des êtres humains, un document qui, comme d’autres de ce genre publiés par cette institution, n’a aucune autorité, ni internationale, ni morale, et dont les fins sont clairement la calomnie et le chantage politique.

Comme le virus, le blocus étouffe et tue, il doit cesser !

Discours prononcé par M. Bruno Rodríguez Parrilla, ministre des Relations extérieures de la République de Cuba, à l’occasion de la présentation à l’Assemblée générale des Nations unies de la résolution intitulée : « Nécessité de mettre fin au blocus économique, commercial et financier appliqué à Cuba par les États-Unis d’Amérique », le 23 juin 2021.

Monsieur le Président,

Messieurs les représentants permanents,

Messieurs les délégués,

Intervention de Bruno Rodriguez Parrilla, Ministre des Relations Extérieures de la République de Cuba, à la Quarante-Sixième Session du Conseil des Droits de L’homme 

Madame la Présidente,

La pandémie causée par le Covid-19, tout en empirant les graves problèmes et les enjeux colossaux qui se posent à l’humanité, a mis à nu de nouvelles menaces, dont la fragilité des systèmes de santé publique. Aussi, la promotion, la protection et le respect du droit à la santé prennent-ils une importance singulière dans un tel contexte.

Intervention de M. Bruno Rodríguez Parrilla, ministre des Relations extérieures de la République de Cuba, à la Conférence sur le désarmement

Monsieur le Président,

L’arène internationale est toujours plus grosse de périls et de problèmes. La survie même de l’humanité court toujours plus de risques. La paix et la sécurité internationales sont menacées par des conflits ; par des guerres de rapine et des guerres non classiques ; par des agressions et des tentatives de « changement de régime » ; et par une course aux armements qui engloutit d’énormes ressources, alors que celles-ci seraient indispensables au développement durable de nos peuples.

Intervention à la Réunion Ministérielle sur l’élimination du racisme, de la xénophobie et de la discrimination,

Monsieur le Président,

Bien que cette année-ci marque le vingtième anniversaire de l’historique Conférence mondiale contre le racisme, la discrimination raciale, la xénophobie et l’intolérance qui y est associée, nous sommes loin d’avoir atteint les objectifs que se fixaient le Plan et le Programme d’action de Durban. Et loin aussi d’avoir mis en œuvre ce qui est prévu dans le Programme à l’horizon 2030.

Pages