Intervention de M. Bruno Rodríguez Parrilla, ministre des Relations extérieures de la République de Cuba, à la Réunion de haut niveau de l’Assemblée générale des Nations Unies pour le soixante-quinzième anniversaire des Nations Unies

le 21 septembre 2020

Monsieur le Secrétaire général 

Monsieur le Président ;

Chers délégués,

En ce soixante-quinzième anniversaire des Nations Unies, le multilatéralisme et le droit international sont menacés par la plus grande puissance mondiale : la conduite irresponsable des Etats-Unis s’avère le pire danger à la paix et à la sécurité internationales. Ils fomentent des conflits et des guerres non classique et commerciales, imposent de sévères mesures coercitives unilatérales et dilapident dans leur course aux armements des ressources indispensables au développement durable de nos peuples, tout en se refusant à coopérer au combat contre les crises multiples qu’engendre le dévastateur Covid-19.

Les Etats-Unis font fi d’importants accords sur l’environnement, le désarmement et le contrôle des armements, abandonnent des instances internationales comme l’Organisation mondiale de la santé, l’Unesco et le Conseil des droits de l’homme. On dirait qu’ils sont en guerre contre la planète, ses ressources vitales et ses habitants.

Ils empêchent le règlement large, juste et durable du conflit israélo-palestinien que cette Organisation a réclamé de tous temps. Ils proposent un prétendu « Accord du siècle » qui menace l’instauration d’un État palestinien dans les frontières antérieures à 1967 avec Jérusalem-Est comme capitale.

Ils nient au peuple portoricain le droit à l’autodétermination et à l’indépendance alors que la Troisième Décennie internationale pour l’élimination du colonialisme est sur le point de conclure.

Ils s’immiscent dans les affaires intérieures de dizaines d’États membres de l’ONU et menacent ceux qu’ils accusent d’influer sur le système électoral corrompu. La peur et le mensonge réitéré s’avèrent les armes novatrices de leur stratégie malhonnête de médiatisation et de désinformation.

En ressuscitant la Doctrine Monroe, ils sapent la Proclamation faisant de l’Amérique latine et des Caraïbes une Zone de paix.

S’agissant de Cuba, ils élèvent leur hostilité à des niveaux qualitativement supérieurs. Ils violent systématiquement les droits humains du peuple cubain en durcissant leur blocus économique, commercial et financier, et son caractère extraterritorial. Ils attaquent sans le moindre scrupule notre coopération médicale et les gouvernements qui la demandent en toute légitimité, bloquant ainsi le droit d’autres nations à la santé, alors pourtant qu’ils sont l’épicentre de la pandémie du Covid-19 à cause de leur irresponsabilité et de leur opportunisme électoral qui ont coûté la vie à presque deux cents mille Étasuniens.

Monsieur le Président,

A soixante-quinze ans de la signature de la Charte des Nations Unies, il est urgent de réaffirmer notre attachement aux principes du droit international, à la consolidation du multilatéralisme, à la coopération avec les organismes internationaux et au renforcement de cette Assemblée générale. Multiplions la coopération et la solidarité. Mettons en place un ordre international démocratique, juste et durable.

Je vous remercie.

Categoría
Bloqueo
Comunidad cubana
Cooperación
Eventos
Multilaterales
Solidaridad
RSS Minrex