Cuba maintient invariablement sa politique de solidarité et de coopération internationale au profit de nos peuples

Intervention de Miguel Mario Diaz-Canel Bermudez, Premier secrétaire du Comité central du Parti communiste de Cuba et Président de la République, au 27e Sommet ibéro-américain des chefs d'État et de gouvernement

Son Excellence Xavier Espot Zamora, chef du gouvernement de la Principauté d'Andorre ; Sa Majesté Felipe VI ; Ses Excellences les chefs d'État et de gouvernement de la région ibéro-américaine et d'autres chefs de délégation ; Son Excellence Rebeca Grynspan, Secrétaire générale de la région ibéro-américaine :

Au nom du peuple et du gouvernement cubains, je vous adresse des salutations cordiales.

Nous tenons à reconnaître et à remercier les efforts de la Principauté d'Andorre pour l'organisation de ce Sommet et pour donner une continuité aux travaux de la Conférence ibéro-américaine, dans la période qui s'achève, dans les conditions exceptionnelles imposées par la covid-19.

Nos félicitations et notre soutien à notre sœur la République dominicaine, qui sera le prochain Secrétariat Pro Tempore.

Excellences :

Cuba a des expériences à montrer et attache une importance particulière au thème central de cet événement : « L'innovation pour le développement durable - Objectif 2030". La région ibéro-américaine face au défi du coronavirus ».

En à peine une année, une pandémie dévastatrice a aggravé les conditions de vie de millions d'êtres humains sur la planète et provoqué la pire récession économique que l'on ait connue depuis neuf décennies. Cependant, cinq ans après son adoption, peu de progrès ont été réalisés dans la mise en œuvre de l'Agenda 2030.

On parle des multiples crises générées par la COVID-19, mais certains problèmes sont vieux de plusieurs dizaines d'années.

 Les pays en développement portent le fardeau insupportable d'une dette extérieure, déjà mille fois payée, et certains subissent en outre l'impact de mesures coercitives unilatérales qui violent le Droit international et entravent leur droit légitime au développement.

Tant qu'un ordre économique international juste, démocratique et équitable ne sera pas instauré, permettant de s'attaquer aux causes profondes des inégalités et de progresser vers les Objectifs de développement durable, ceux-ci resteront une chimère pour la plupart des peuples du monde.

Soyons honnêtes. Les paradigmes de développement actuels entraînent la pauvreté et l'exclusion des majorités en raison de leurs modèles irrationnels de production et de consommation qui, sous les desseins du marché, méprisent ce qu'il y a de plus précieux : la vie et la dignité humaines.

Une Ibéro-Amérique inclusive, qui prenne en compte les intérêts et les besoins de développement de tous les membres de cette Conférence, peut favoriser le progrès de nos nations.

Le développement durable nécessite une volonté politique, une solidarité, une coopération, des transferts financiers et technologiques de la part des pays développés et un accès équitable à ces ressources qui tienne compte des inégalités accumulées.

La pandémie a mis à nu une vérité indiscutable : les systèmes de santé et de protection sociale, l'éducation, la science, la technologie et les ressources matérielles disponibles doivent être mis au service de tous et non à la merci des intérêts étroits de quelques-uns. Indépendamment des idéologies, l'État a une responsabilité à assumer dans l'utilisation des ressources associées à la vie et au bien-être des citoyens.

Comme je l'ai expliqué lors du Sommet ibéro-américain de Veracruz en 2014, à Cuba, la science et l'innovation ont été des facteurs clés du processus de développement et des objectifs de justice sociale.  Ce postulat, qui fait partie intégrante de l'héritage du leader historique de la Révolution cubaine, le Commandant en chef Fidel Castro Ruz, nous a permis d'affronter la pandémie actuelle sous le blocus.

Un système solide d'innovation scientifique et technologique, avec une industrie biotechnologique et pharmaceutique avancée et efficace, alliée au système de santé universel, gratuit et de qualité, avec des ressources humaines hautement spécialisées, ont rendu possible la réponse cubaine à la pandémie qui semble en surprendre certains.

Un peu plus d'un an après la détection des premiers cas de Covid-19 dans le pays, nous disposons de cinq vaccins candidats, dont deux, Soberana 02 et Abdala, sont en phase III des essais cliniques, et nous espérons pouvoir immuniser l'ensemble de la population cubaine avant la fin de 2021, avec nos propres vaccins.

Notre Plan national de développement économique et social à l'horizon 2030, aligné sur les Objectifs de développement durable, accorde un rôle de premier plan à l'innovation et à la recherche scientifique.

Les liens entre les structures gouvernementales et les secteurs du savoir et de la production de biens et de services ont été renforcés afin de promouvoir l'innovation pour le développement économique et social, en mettant l'accent sur le développement local.

Cuba compte 229 entités dans le domaine de la science, de la technologie et de l'innovation, dont 141 centres de recherche, 26 centres de services scientifiques et technologiques, 61 unités de développement et d'innovation et un parc scientifique et technologique, et développe parallèlement un système de gestion gouvernementale basé sur la science et l'innovation.

Le gouvernement des États-Unis, en pleine pandémie, a brutalement renforcé le blocus économique, commercial et financier, et a financé et soutenu des actes dangereux de violence et de non-respect de la loi afin de promouvoir l'instabilité sociale et politique dans notre pays. Le peuple cubain a répondu en redoublant sa résistance proverbiale à coups de créativité.

Les campagnes du gouvernement des États-Unis visant à discréditer et à boycotter la coopération médicale offerte par Cuba n'ont pas entamé notre vocation de solidarité et de coopération : 57 brigades médicales du Contingent Henry Reeve ont contribué à faire face à la pandémie dans 40 pays et territoires.  De nombreux membres de cette Conférence ont pu apprécier le haut niveau d'altruisme des professionnels de la santé cubains.

Excellences :

La légitimité d'un gouvernement émane de la volonté expresse et souveraine de son peuple, et non de la reconnaissance de puissances étrangères. Le gouvernement dirigé par le président constitutionnel Nicolas Maduro Moros doit être respecté.

Il est injuste de rendre le gouvernement vénézuélien responsable de la situation économique et sociale à laquelle il est confronté, alors que de cruelles mesures coercitives unilatérales, planifiées et mises en œuvre par les États-Unis et plusieurs de leurs alliés, continuent d'être appliquées dans le but d'aggraver les souffrances de la population. Ces mesures coercitives favorisent l'émigration, un phénomène dont certains se disent très préoccupés alors qu’ils pourraient contribuer à en résoudre la cause.

Il serait utile et sincère de reconnaître que le projet d'intervention des États-Unis au Venezuela a échoué lamentablement et a placé les autres pays qui l'ont soutenu dans une situation politique et juridique intenable.

Ceux qui disent respecter la volonté du peuple vénézuélien et promouvoir une solution politique entre Vénézuéliens devraient reconnaître que la République bolivarienne du Venezuela est un État souverain, cesser de s'ingérer dans ses affaires intérieures et agir dans le respect de la Charte des Nations unies et de la Proclamation de l'Amérique latine et des Caraïbes comme Zone de paix.

Excellences :

Au nom du peuple cubain, je suis reconnaissant pour le soutien traditionnel de la communauté ibéro-américaine à la juste revendication en faveur de la levée du blocus exercé contre Cuba, ainsi que pour les expressions de rejet de la classification arbitraire et unilatérale de notre pays comme sponsor du terrorisme par le gouvernement des États-Unis.

Cuba maintient inchangée sa politique de solidarité et de coopération internationale au bénéfice de nos peuples, et ne renoncera jamais à la construction d'une nation souveraine, indépendante, socialiste, démocratique, prospère et durable, toujours prête à partager, comme patrimoine de l'humanité, les résultats de nos expériences basées sur la science et l'innovation.

Merci beaucoup à tous.

 

 

Categoría
Bloqueo
Comunidad cubana
Cooperación
Eventos
Multilaterales
Solidaridad
RSS Minrex