Cuba élue au Conseil des droits de l'Homme

Une fois de plus, les pressions désespérées, les manipulations et les chantages des États-Unis pour boycotter l'élection de Cuba en tant que membre du Conseil des droits de l'Homme de l'ONU se sont heurtées au mur de l’échec : pour la cinquième fois, depuis ce mardi 13 octobre, l'Île occupe l'un des sièges de cet organisme, après avoir obtenu 170 voix sur 193.

«  En dépit des mensonges et des affabulations, le monde reconnaît Cuba, l'admire et la respecte pour la fermeté de ses convictions et son exemple. Une victoire éclatante », a écrit le président de la République, Miguel Diaz-Canel Bermudez, sur Twitter, comme une exaltation de l'œuvre humaniste de la Révolution, inspiratrice, par nature et par principe, des droits humains. « Les succès de Cuba ne peuvent être occultés », a également publié le ministre des Relations extérieures Bruno Rodriguez Parrilla, sur son compte.

Le soutien de 88% des membres de l'ONU honore l'autodétermination et la résistance du peuple cubain face aux graves obstacles et aux menaces causés par la politique unilatérale d'hostilité, d'agressions et de blocus économique, commercial et financier imposée par les États-Unis, expression de la violation la plus flagrante, la plus massive et la plus systématique des droits humains.

Selon le site Cubaminrex, le vote reconnaît les progrès significatifs réalisés par le pays dans la jouissance de tous ses droits et le vaste bilan en matière de coopération internationale, démontrant, par des faits concrets, sa volonté sans équivoque de dialogue respectueux, franc et ouvert. Cuba est partie à 44 des 61 instruments internationaux relatifs aux droits de l’Homme, dont elle rend compte à l'ONU.

Précisément, pendant la période où Cuba sera membre du Conseil (2021-2023), cette position éthique sera l'un des grands défis, en opposant le dialogue et la coopération aux approches punitives et à la sélectivité. Des pays frères tels que la Russie et la Chine accompagneront notre archipel dans cette tâche, aux côtés d'autres nations.

Categoría
Situaciones Excepcionales
RSS Minrex