Cuba en France

Prolongation du délai du concours d’affiche #NoMásBloqueo

Une fois lancé le concours d’affiche #NoMásBloqueo dans le cadre de la Semaine 2017 du design, différentes personnes de plusieurs pays du monde ont demandé de pouvoir y participer. Aussi avons-nous décidé d’élargir la convocation et d’en prolonger la date-butoir d’admission.

Pourront y participer désormais des designers, des artistes et des étudiants de Cuba et du reste du monde, soit à  titre individuel soit en groupe (maximum de cinq personnes), sans limitation de quantité.

Les œuvres devront être inédites dans leur contenu général et spécifique.

DÉCLARATION DE CUBA SI FRANCE

Au Peuple Cubain et à son gouvernement,

Cuba Si France s'insurge contre la décision désastreuse et criminelle du président des États-Unis, Donald Trump, de briser les accords signés il y a deux ans entre Obama et Cuba.

Nous condamnons avec la plus extrême fermeté, le durcissement du blocus inique et anachronique qu'il a ordonné, qui est une nouvelle déclaration de guerre froide à l'encontre du peuple de Cuba et de son gouvernement qui ont déjà tant souffert.

Coordination Française de Solidarité avec Cuba

Communiqué:

Le Président en exercice des Etats-Unis, Donald Trump, vient d’annoncer l’annulation des quelques timides mesures d’ouverture envers Cuba initiées par l’ex-président Barack Obama.

Selon la tradition des administrations successives aux Etats-Unis depuis 58 ans, les justifications avancées ne varient pas :

•              renforcement de la sécurité nationale des Etats-Unis,

•              défense des intérêts politiques étrangers des Etats-Unis (et « ceux du peuple Cubain », est-il quand même précisé)

Cuba/Etats-Unis : TRUMP chantre de la guerre "froide"

Ce vendredi 16 juin depuis Miami, Donald Trump a repris une rhétorique bien connue remettant à l'ordre du jour la dynamique de « la guerre froide » entre La Havane et Washington.

C'est par ces mots "J'annule l'accord totalement inéquitable signé avec Cuba par la dernière administration"… Trump fait faire machine arrière à la politique américaine en direction de Cuba au nom de "la défense des droits de l'homme et de la nécessité de changements politiques".

Pages