Non au Blocus États-Unien contre Cuba, oui a l'amitié entre les peuples.

Le 17 octobre 2016, la jeunesse et la société civile cubaine organisent une série d'actions pour souligner leur rejet de la politique injuste que les États-Unis maintiennent contre le peuple cubain depuis 54 ans. En appui à cette initiative ont lieu à travers le monde des interventions pour dénoncer le blocus et exiger la remise de la base navale de Guantanamo à Cuba. Nous sommes fiers d’inscrire Montréal et le Québec dans cette activité.

Le 17 décembre 2014, Cuba et les États-Unis ont annoncé qu'ils entamaient des négociations pour normaliser leurs relations. Le Président Obama a déclaré, lors de sa visite à La Havane en mars 2016, que le blocus nuisait au peuple cubain, demandant à ce que le Congrès, dans son pays, y mette fin. Rappelons que le blocus a été imposé en 1960 avec l’objectif de créer « [...] la désillusion et le découragement basés sur l’insatisfaction et les difficultés économiques [...] et le refus d’accorder à Cuba de l’argent et des fournitures dans le but de faire diminuer les salaires réels et monétaires et de provoquer la famine, le désespoir et le renversement du gouvernement [...] ».

Néanmoins, concrètement, le blocus est toujours en vigueur : le dernier bilan des coûts occasionnés sur l’économie cubaine est de 4 106 millions $ d'avril 2015 à avril 2016 ce qui représente une augmentation de plus de 250 millions $ par rapport à la même période l’année précédente. Entre autres, les sanctions contre les institutions qui font affaire avec Cuba ont augmenté, y compris dans leur application extraterritoriale, ce qui touche le Québec.

Dans les négociations actuelles pour normaliser ses relations avec les États-Unis, Cuba s’en tient aux principes de base d’indépendance nationale, d’égalité entre États souverains et de justice sociale Ces principes ont toujours été fermement défendus à Cuba.


Opposition de la communauté internationale

Chaque année depuis 1992, l’Assemblée générale des Nations Unies adopte presque à l’unanimité une résolution intitulée « Nécessité de lever le blocus économique commercial et financier appliqué à Cuba par les États-Unis d’Amérique ». La résolution exhorte tous les États à s’abstenir de promulguer de telles mesures, demande à ceux qui les appliquent de tout faire pour les abroger et rappelle que la Charte des Nations Unies et le droit international « consacrent la liberté de commerce et de navigation ». Au dernier vote du 27 octobre 2015, 191 pays ont voté pour la résolution et 2 ont voté contre, les États-Unis et Israël.

ÉTATS-UNIS, METTEZ FIN AU BLOCUS CONTRE CUBA

ET RESTITUEZ LA BASE NAVALE DE GUANTANAMO MAINTENANT!

Nous demandons au Président Obama et au Congrès des États-Unis de lever le blocus contre Cuba, de lui restituer son territoire à Guantanamo et d’établir avec Cuba des relations conformes à la Déclaration relative aux principes du droit international touchant les relations amicales et la coopération entre les États, conformément à la Charte des Nations Unies.

Nous appelons toutes les nations à appuyer la résolution que Cuba présentera à l'Assemblée générale des Nations Unies le 27 octobre prochain comme elles l'ont fait très majoritairement depuis 24 ans. Nous dénonçons que les États-Unis, malgré un discours d'ouverture, maintiennent, avec tous ses effets néfastes sur le peuple cubain, le blocus inhumain contre Cuba.

Pour tout renseignement, écrire à info@solidaritequebeccuba.qc.ca .

 

Categoría
Bloqueo